Une femme sur deux serait gênée par sa nudité pendant l’acte sexuel

Un sondage anglais, réalisé récemment pour le compte de mycelebrityfashion.co.uk sur un échantillon de plus 1.500 personnes, révèle que la grande majorité des femmes préfère faire l’amour en restant partiellement vêtue et plutôt dans l’obscurité.
A croire que l’idée d’être totalement nue face à leur partenaire réveille en elles des complexes qui  doivent immanquablement les empêcher de jouir totalement des joies du sexe.
Parmi les différents thèmes abordés dans cette enquête, citons-en trois qui mettent très clairement en lumière cette gène pendant l’acte sexuel :
– 54% des femmes sondées ressentent un malaise à l’idée de se dévêtir totalement ;

– 67% d’entre elles préfèrent rester dans l’obscurité ;

– 48% ne souhaitent pas se déshabiller totalement.
Alors, lorsque les enquêteurs les interrogent sur les vêtements qu’elles préfèrent garder dans l’intimité, 50% d’entre elles choisissent le soutien-gorge. Les femmes seraient-elles donc si complexées que cela par leur poitrine ?
Même si on ne peut évidemment pas se réjouir d’une telle tendance aux complexes physiques (ce qui n’est pas un scoop !!), il faut positiver en se disant que les couples pourraient surfer sur cette vague en se concoctant des jeux sexuels susceptibles de contourner ce petit handicap.
Ainsi, les hommes pourraient-ils inciter leurs partenaires à porter des dessous sexy soustrayant à leur regard les parties de leurs corps qu’elles ne souhaitent pas dénuder. Après tout, quoi de plus excitant que de faire l’amour à une femme en lingerie sexy… Et tout le monde y trouverait son compte, ne trouvez-vous pas ?
(Crédits photo : fotolia)

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail