Sexe et pornographie sur le web

On a beau dire ce que l’on veut, le sexe et sa représentation, qu’est la pornographie, est un des sujets les plus présent sur le web, mais la vue « globale » de ce phénomène est bien plus impressionnante qu’il n’y paraît. Nous avons donc décidé de partager avec vous quelques informations qui, nous l’espérons, vous donnerons un aperçu de la porno sur le web.

Un quart des recherches…

Représentant plus de 25% des requêtes sur les moteurs de recherche, la pornographie est considérée comme le « moteur » du web, et le terme pornocopia de Laurence O’Toole semble se prêter merveilleusement à cette expansion. Par Pornocopia, l’auteur nous explique que tout médium (écrits, photographies, contenu multimédia) arrive à se faire une place dans les maisons grâce justement au contenu pornographique.

La pornographie dans le monde

Encore plus surprenants, les chiffres de la pornographie dans le monde :

  • Le continent asiatique consomme plus de contenu pornographique que tous les autres continents.
  • Plus de 15% des sites web sont des sites pornographiques.
  • Plus de 30% des téléchargement sur le web sont liés à du contenu pornographique.
  • Plus de 25% des requêtes sur les moteurs de recherche concernent la pornographie.
  • Un internaute sur trois consultant un site pornographique est de sexe féminin.
  • Plus de 35% des internautes avouent s’être retrouvés un jour face à un contenu pornographique non sollicité.
  • Plus de deux milliards de messages sont envoyés tous les jours avec un contenu pornographique.
  • Plus de quatre millions d’internautes américains indiquent être accroc à la porno sur Internet.

Profil type et définition de soi

L’explosion des sites de sexe « gratuits » offrant des vidéos en streaming a permis de mettre en avant un profil type de l’internaute moyen ayant recours à ce type de site web, et là encore, les chiffres parlent d’eux même : la majorité du public est masculine, a entre 19 et 24 ans, est célibataire, consulte ce type de site depuis son domicile et n’a pas de diplôme.
Pourtant, nous assistons a un nichage de plus en plus précis concernant les requêtes qui sont passées de « sexe » et « porno gratuit » à des termes plus spécifiques comme « femme mature, » « cougar, » « sexe lesbien » et bien d’autres qui sont une preuve que l’internaute sait maintenant que le web n’est plus seulement un moyen de voir du porno généraliste, mais un moyen de voir la pornographie qui nous définit. Et vous, que cherchez-vous sur Internet ?

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail