Manhattan : deux hôtels décident de munir leurs femmes de chambre d’un système de protection portatif

Face à l’évènement médiatique que constitue l’affaire DSK et par ailleurs confrontés à des affaires d’agressions sexuelles similaires, les hôtels de luxe Pierre et Sofitel ont accepté, sous la pression des syndicats des personnels hôteliers de l’Etat de New York, de commencer à munir leurs femmes de chambre de système d’alarme leur permettant d’alerter la sécurité en cas de menace pour leur sécurité.
« Il faut que les gens du monde entier qui voyagent à New York le sache : quand ils séjournent dans une chambre d’hôtel de la ville, la personne en charge de nettoyer leur chambre sera armée d’un système avec un bouton d’alarme qu’elle n’aura qu’à presser si vous êtes assez stupide pour mal vous conduire, » a déclaré Peter Ward, un responsables de l’un de ces syndicats.
Ces derniers font campagne pour que, dès l’an prochain, ce système d’alerte devienne obligatoire dans tous les hôtels de New York.
Car, bien qu’ils aient constaté que le nombre d’agressions violentes soit relativement bas (environ une demi-douzaine par an), ils ne peuvent que déplorer le harcèlement sexuel que les femmes de chambre subissent très régulièrement de la part de certains clients qui les sollicitent avec insistance pour qu’elles acceptent d’avoir avec eux des relations sexuelles.
Les syndicats espèrent que cette protection permettra, non seulement, d’éviter les agressions physiques, mais, contribuera également à calmer les ardeurs des messieurs enclins à considérer les femmes de chambre comme des femmes de sexe…
225 hôtels seraient concernés par cette mesure…

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail