Les Français et l’infidélité : les hommes seraient plus infidèles que les femmes

Co-auteur de l’ouvrage Le Sexe, l’homme et l’évolution, Philippe Brenot, psychiatre, sexologue et anthropologue semble vouloir faire passer le message que « la fidélité reste la valeur la plus sûre pour asseoir son couple ». Mais qu’en est-il réellement ?
Car d’après une récente enquête menée en octobre dernier par l’Ipsos auprès de 500 Français pour le site de rencontres extraconjugales Gleeden.com, nombre de Français avouent qu’ils ont déjà été infidèles ou pourraient l’être. Alors, peut-être ces quelques chiffres vous aideront-ils à avoir les idées plus claires sur cette éternelle question ?

  • 53% des personnes interrogées pensent qu’il est possible d’aimer son ou sa partenaire tout en lui étant infidèle ;
  • 20% des personnes interrogées indiquent être prêtes à passer à l’acte ;
  • 37%  des personnes interrogées vivant en couple affirment que la pratique de l’infidélité ne leur fait pas peur ;
  • 17% des personnes interrogées vivant en couple avouent avoir déjà été infidèles dont 7% une seule fois (21% sont des hommes et 13% des femmes) et 10% plusieurs fois.
  • 62% des hommes ont indiqué lors de l’étude être en mesure de pardonner contre seulement 54% des femmes. Face à l’existence d’une infidélité avérée, les chiffres chutent littéralement. Ainsi, seuls 8% des hommes ont déjà pardonné une infidélité contre 10% des femmes.

Alors, selon vous ou commence l’infidélité ? Est-ce avoir une relation sexuelle avec un autre partenaire qu’elle soit suivie ou non ? Est-ce embrasser ou se laisser embrasser sur la bouche ? Est-ce avoir des moments de complicité avec une personne du sexe opposé ? Est-ce tomber amoureux d’un ou d’une autre ? Est-ce avoir des fantasmes pour un ou une autre que son ou sa partenaire ?

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail