Les Anglais et le sexe

Les parties de sexe ne se terminent pas toutes par un bel orgasme simultané chez nos voisins, les couples anglais !
Bien plus dérangeant que la frigidité, la baise est, d’après une étude du Sunday Telegraph réalisée auprès de 1000 personnes sexuellement actives, un moment propice aux blessures les plus diverses.
Ainsi, un tiers des sondés reconnaissent s’être déjà blessés durant une partie de jambes en l’air, 5% disent avoir dû poser un arrêt maladie et 2% s’être déjà fracturés un os !
Mais le plus intéressant de ce sondage , c’est la liste des bobos les plus fréquents, des lieux d’amour les plus dangereux  et des objets les plus cassés pendant les réjouissances des couples. Voici le résultat final :
– Top 3 des blessures : l’élongation musculaire, les blessures au dos et, la plus croustillante, les brûlures de tapis ou de moquettes.
– Top 3 des endroits les plus risqués : le canapé, aussi étonnant que cela puisse paraître, le sol et la voiture.
– Top 3 du mobilier brisé : les cadres de lits, les bouteilles et verres à vin, et les cadres à photos.
Conclusion ? Et bien soit les anglais sont très maladroits au lit, soit leur engouement pour la baise sauvage les pousse à tenter des expériences sexuelles bien trop périlleuses. A quand un classement des pays les plus sexuellement kamikazes ?
(Crédits photo : fotolia)

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail