La compagnie aérienne Qantas dévoile tout à ses passagers sur l’orgasme féminin

Dans un de ses articles du 11 août dernier, The Telegraph (un journal australien) rapporte que des passagers ayant voyagé avec la compagnie aérienne Qantas Airlines s’indignent de la diffusion, sur ses vols nationaux et internationaux, d’un documentaire sur l’orgasme féminin et précise qu’ils en ont demandé l’arrêt.
Pour justifier leur position, ces voyageurs mécontents invoquent le risque que des enfants puissent tombés par hasard sur des images qui ne leur sont pas destinées et en « être durablement choqués. »
Cependant, la compagnie ne donnera pas suite à cette requête qu’elle juge sans fondement…
En effet, Luc Enright (porte-parole de la chaîne de télévision de la compagnie) a déclaré à la presse que, face à sa très grande popularité, l’émission continuera à être projetée jusqu’en novembre comme cela était prévu initialement.
Et, se voulant rassurant par rapport aux enfants, il précise que les hôtesses ont la possibilité de bloquer à tout moment la diffusion individuelle de n’importe quel programme sur simple demande des parents (comprenez blocage possible pour chaque siège).
Interrogé sur cette polémique par les journalistes, le Dr Michael Flood, sociologue à l’Université de Wollongong, a déclaré que diffuser ce documentaire dans le domaine public était « passionnant mais difficile« .
Et, il a ajouté, « Je pense que c’est très bien si les enfants et les adolescents en apprendre davantage sur le plaisir sexuel parce que la plupart d’entre n’ont rien appris d’autre que la biologie du sexe. Mais, je ne pense pas que ce documentaire soit adapté à leur âge car il n’est pas conçu comme un outil d’éducation sexuelle. »
Alors, et vous, vous êtes plutôt pour ou plutôt contre, la diffusion publique d’une vidéo traitant de sexe dans un avion ? Pour vous en faire une idée sur la question avant d’y répondre, je vous propose d’aller la visionner sur le site de diffusion de ce documentaire.
Et si vous la regardez jusqu’au bout, vous constaterez que les informations se rapportant au clitoris se recoupent avec celles de mes articles précédents :

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail