Edging ou l’art de contrôler ses orgasmes

La recherche du plaisir amoureux, et sexuel, est un art aussi simple que difficile. Aujourd’hui nous allons parler de « edging« , une technique qui consiste à augmenter sa jouissance, et surtout celle de sa ou de son partenaire, afin de décupler son excitation, ses érections – ou sa lubrification – et, pour finir, ses orgasmes !

Mais qu’est-ce que le edging ?

Le edging (à rapprocher du terme anglais edge qui signifie bord), aussi appelé peaking ou surfing, est une méthode, plus qu’une technique, qui consiste à suspendre toute forme d’excitation sexuelle au plus près de l’orgasme. C’est véritablement une méthode qui consiste à maîtriser l’arrivée de l’orgasme le plus longtemps possible afin d’augmenter la durée d’excitation pré-orgasmique. Cette méthode est efficace aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Le edging, à pratiquer seul(e) pour commencer

Pendant la masturbation, retenir sa jouissance en pratiquant le edging peut se révéler très efficace pour l’intensité de l’orgasme. Cesser toute forme de stimulation lorsque que l’orgasme est tout proche permet d’accroître considérablement son plaisir et de faire durer la délicieuse période qui précède le plus longtemps possible. Les organes génitaux, surexcités, se gorgent de sang et deviennent beaucoup plus sensibles. L’homme aura une érection bien plus forte, un sexe plus gros et la femme verra sa lubrification devenir abondante et son clitoris sortir de sa cachette…

Se caresser, arrêter, recommencer à plusieurs reprises – on appelle ça la masturbation lente – est réellement divin et le paroxysme libératoire peut être d’une rare violence.

En outre, s’entraîner régulièrement avec cette technique lutte efficacement contre l’éjaculation précoce et renforce la libido, tout ça sans cachet ni stimulant !

Le edging, une technique pour le couple

Avec des partenaires, le jeu est un peu différent. Puisque la stimulation est maîtrisée par un tiers qui décide quand et comment votre orgasme va arriver. Il décide de jouer avec votre excitation pour vous emmener le plus loin possible, là où vous perdrez toute forme de retenue. Le fameux « lâcher-prise » est, dans ce cas, indispensable (le edging à deux est un bon moyen de s’y entraîner aussi d’ailleurs). Il n’est pas rare d’observer des orgasmes multiples lorsque le edging est correctement pratiqué.

Bien entendu, faire du edging en couple est vraiment une belle expérience ! La complicité du couple en est renforcée puisque c’est le ou la partenaire qui contrôle le plaisir de l’autre. Cela nécessite donc une observation et une connaissance approfondie de la sexualité de sa compagne ou de son compagnon ce qui n’est pas aussi commun que ça !

Une complicité améliorée, une connaissance sexuelle réciproque approfondie et des orgasmes d’une rare intensité… voilà bien tout ce qu’il faut à l’équilibre amoureux d’un couple !

Le edging, la porte d’entrée à une forme de soumission

La soumission implique une domination. Certaines formes de edging un peu extrêmes, où l’orgasme est refusé plus qu’il n’est retardé, peuvent entrer dans cette catégorie. Si l’homme, ou la femme, est attaché(e) et que son seul choix pour atteindre l’orgasme est d’attendre le bon vouloir de son « dominant », alors oui nous sommes en plein rapport dominant / soumis. Mais le edging comme jeu d’excitation est tout aussi plaisant lorsqu’il est moins excessif. Cependant, et comme à chaque fois en matière de sexualité, tout se teste !

Les sextoys, un bon moyen de faire du edging

Jouer avec des sextoys, plusieurs en même temps de préférence, est un excellent moyen de pratiquer le edging. Alors soyez fous et jettez-vous à l’eau, seule(e) ou accompagné(e) !

>> Une sélection de quelques sextoys pour votre premier edging

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail