Dirty Diaries, une autre façon d’aborder la pornographie

Dirty Diaries, un film de 96 minutes traitant de la sexualité féminine en 12 court-métrages, sort aujourd’hui dans vos salles de cinéma habituelles sans avoir été classé dans la catégorie des films X…

Pourtant, le thème de ce film est explicitement pornographique. Alors, comment expliquer cette ouverture du cinéma classique à la pornographie ? Et bien, je laisse la parole à Mia Engberg, productrice suédoise de ce film, qui est la mieux placée pour en parler :

« A travers l’histoire de l’Art, l’image de la femme a été créée par des hommes pour plaire à un regard masculin. La sexualité féminine se déclinait autour de figures limitées du système patriarcal: la putain, la femme, la mère, la muse. Aujourd’hui, nous pouvons créer nos propres images sexuelles, nous sommes confrontées à de nombreuses questions. Existe-t-il réellement un regard féminin et si oui, que pouvons-nous en retenir? Comment pouvons-nous libérer nos propres fantasmes sexuels des images publicitaires qui s’impriment chaque jour dans notre subconscient? De toute évidence, il semblait nécessaire de nous réinventer en créant un nouveau genre et voir ainsi le monde avec un regard neuf. Chaque réalisatrice de ce projet a sa propre interprétation de la pornographie féministe. Elles ont toutes choisi une manière différente de l’exprimer. Je suis très fière de voir une telle créativité et une telle diversité parmi les films réalisés. Chaque réalisatrice a pris cette demande très au sérieux et à réalisé des images fortes et singulières provenant d’une démarche sincère et personnelle. Alors comment repenser la pornographie? Il n’y a pas de réponse simple à cette question. Dirty Diaries propose toutefois douze courts-métrages atypiques qui susciteront une réflexion sur la notion de pornographie et sur notre regard. »
Pour la petite histoire, le film a suscité la controverse en Suède lors de sa sortie (2009) car il avait été subventionné par l’Institut Suédois du film dont la plupart des financements sont octroyés par l’État. Et certains, ont considéré que subventionner un film à caractère pornographique, c’était pas cool du tout voire choquant !!! Apparemment, pornographie et impôts, ça ne fait pas bon ménage…
Je vous propose de découvrir la bande-annonce du film et trois extraits disponibles sur le web…
Bande-annonce du film
[dailymotion width=’650′ height=’490′]http://www.dailymotion.com/video/xdo451_dirty-diaries-bande-annonce-du-film_shortfilms&feature=player_embedded#![/dailymotion]
Voici trois extraits du film, il sort aujourd’hui au cinéma
Extrait vidéo n°1
[dailymotion width=’650′ height=’490′]http://www.dailymotion.com/video/xdmlen_extrait-1-dirty-diaries_shortfilms&feature=player_embedded#![/dailymotion]
Extrait vidéo n°2

[dailymotion width=’650′ height=’490′]http://www.dailymotion.com/video/xdmm3x_exrait-2-dirty-diaries_shortfilms&feature=player_embedded#![/dailymotion]

Extrait vidéo n°3

[dailymotion width=’650′ height=’490′]http://www.dailymotion.com/video/xdn88x_extrait-3-dirty-diaries_shortfilms&feature=player_embedded#![/dailymotion]

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail